Jeux à imprimer en maternelle Ps ms gs

Jeux à imprimer en maternelle Ps ms gs
Des jeux et activités pour les maternelles > Cliquer l'image

14 avril 2015

Interview de Booba - Lettre ouverte à Monsieur le directeur de publication du Parisien

Interview de Booba - Lettre ouverte à Monsieur le directeur de publication du Parisien


Je reproduis pour les visiteurs de mon blog et du site Pour-enfants.fr le mail que j'ai adressé le 14 avril 2015 soir au directeur de rédaction du journal Le Parisien. Sa réponse sera la bienvenue. Vos réactions également, amis lecteurs.

---------------------------------------------------------
Monsieur le directeur de rédaction,

lundi soir, dès lecture de l'interview de Booba publié dans Le Parisien en ligne, interview accessible en un clic depuis la page d'accueil, j'ai été profondément choqué par la charge verbale extrêmement violente de Booba, tout au long de cet interview.

J'ai donc souhaité publier un commentaire pour exprimer mon point de vue.

Mon commentaire n'a pas été publié. J'en suis extrêmement étonné et tiens à vous faire part de ma consternation. Cela me donne l'impression étrange qu'un commentaire argumenté, dénonçant des paroles haineuses, dénonçant les insultes d'un homme qui crache sur des cadavres, n'a pas sa place sur le site du Parisien.

Je vous joins la copie de mon commentaire.

Pourquoi mon commentaire n'a t-il pas été publié ?

Merci de me répondre, monsieur le directeur de rédaction.

Cordialement

Claude Marc

NB Ce commentaire a été rédigé avant la réaction consternée de Patrick Pelloux dans Le Parisien.
------------------
Commentaire

Treuilmon

Je m'en fous du talent présumé d'artiste de Booba. Son discours pue la haine et l'insulte. Cette violence verbale irréfléchie est mortifère, on l'a vu avec Charlie Hebdo.
"Tu m'as regardé de travers, je te bute. Normal." C'est sa logique. Les dessinateurs de Charlie ont regardé le Coran de travers, on les bute. Normal, logique selon Booba.
C'est une justification hypocrite, dégueulasse, de l'attentat commis contre Charlie. Booba peut-il nous dire où il a lu dans Charlie que "le Coran, c'est de la merde" (Je
le cite).

Arrêtez de dérouler le tapis rouge à ce haineux. Qu'il retourne à Miami s'acheter une nouvelle paire de tongs et une bouée pour ses mômes. On respirera.
------------------

Le soir même du 14 avril 2015 je recevais très rapidement une réponse de Stéphane Albouy, directeur de publication du Parisien. La voici :

-----
Bonsoir Monsieur.
Merci d'avoir pris le temps de m'écrire à ce sujet. Je regarde cela demain avec les équipes en charge de la modération de notre site.
Bien à vous.
Stéphane Albouy
-----

Le 15 avril pas de réponse. Je relance par le mail suivant :

-----
Monsieur Albouy,

Vous deviez me donner une réponse et ma question était :

Pourquoi mon commentaire n'a t-il pas été publié ?

Votre mail d'hier m'indiquait pourtant que vous alliez regarder cela aujourd'hui avec les équipes en charge de la modération de votre site.

J'attends toujours votre réponse et je m'étonne vraiment de ne pas l'avoir reçue.

Sur les  4 derniers commentaires à l'interview de Booba du 13 avril, publiés aujourd'hui par votre site, 3 prennent clairement position pour le rappeur sur le sujet de Charlie Hebdo et de l'assassinat perpétré en ses locaux.

Dès lors, ma consternation et le malaise que je ressens ne peux que croître.

Monsieur Albouy, je vous réitère ma demande d'explication.

Cordialement

Claude Marc
-----
Amis lecteurs, je vous tiens au courant...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire